unnamed

Quel crédit pour le financement de ses travaux ?

Il existe plusieurs manières de financer les travaux sur sa résidence, plus ou moins spécifiques à ce genre de besoin. Ainsi, le prêt renouvelable (crédit revolving) est la première solution grâce à sa flexibilité. Mais il existe également des prêts à la consommation qui s’adaptent aux besoins, pour les travaux.

À propos du « prêt revolving »

Le prêt revolving est une réserve d’argent qui se reconstitue à chaque fois que l’emprunteur le rembourse. C’est pourquoi il a été autrefois appelé « crédit permanent ». Son montant est déterminé selon les besoins et la capacité de l’emprunteur à le rembourser. Le crédit revolving n’est pas effectivement destiné au financement des travaux, étant donné qu’il s’agit d’un prêt à la consommation. Toutefois, il s’agit d’un prêt non affecté, c’est-à-dire que l’emprunteur n’est pas tenu de prouver son utilisation, ni d’utiliser la totalité de la somme disponible. D’ailleurs, l’intérêt sur l’emprunt n’est pratiqué que sur le montant dépensé, d’autant que l’emprunteur peut augmenter ou réduire les mensualités en fonction de ses capacités de remboursement. Pour des travaux d’urgence, le crédit revolving a l’avantage d’être facilement utilisable. Toutefois, pour trouver les offres de crédits travaux les plus attractives, vous pouvez les consulter sur ce site.

Le crédit revolving représente cependant des risques majeurs de surendettement pour l’emprunteur. En effet, son TEG est assez élevé, de 14 à 22 %. C’est le crédit le plus cher sur le marché. D’ailleurs, par rapport à un crédit affecté, qui est systématiquement suspendu si le produit acheté présente des défauts, avec le crédit revolving, l’emprunteur a l’obligation de poursuivre le remboursement.

Les autres crédits spécifiques aux travaux

Si le crédit revolving est trop risqué à cause de ses spécificités, il est possible d’opter pour d’autres types de crédits pour financer les travaux.

Tout d’abord, il y a le prêt développement durable. Ce prêt à la consommation spécifique est uniquement affecté aux travaux écologiques. En général, les taux d’emprunt pratiqués varient entre 3,25 et 3,60 %. Par ailleurs, recourir à ce prêt permet de bénéficier des crédits d’impôt sur l’installation de matériels destinés à la réduction de la consommation énergétique ou sur la pose d’isolation. Ce prêt, bien que la tarification soit libre, est réglementé par l’État, notamment sur les conditions d’éligibilité. Ensuite, l’emprunteur peut financer les travaux grâce à un prêt à la consommation classique ou un prêt personnel. Ce type de prêt est adapté à tous les types de travaux, extérieurs ou intérieurs. Il s’agit également de prêts non affectés. Ainsi, l’emprunteur peut utiliser le financement à sa guise sans devoir présenter des justificatifs.